En visitant notre site web, vous acceptez notre politique sur l'utilisation des cookies

Flatlooker, le spécialiste de la gestion locative à Paris 7

Vous décidez, nous gérons.

Découvrez notre offre de gestion locative à Paris 7 à 3,9% T.T.C

809 mises en location sur les 12 derniers mois

4,9 ★★★★★
gestion-locative-paris

Seuls les bailleurs Flatlooker ont la chance de...

...tout déléguer mais garder le contrôle

Suivez vos locations et les actions de votre gestionnaire locatif à distance. Conservez votre droit de regard, notamment lors de la sélection du locataire.

...s’offrir une gestion locative moderne pour 3,9% TTC

Bénéficiez de nos services innovants à un prix défiant les agences classiques (visite virtuelle 360°, algorithme de certification, suivi des interventions en temps réel). C’est votre voisin qui va être jaloux.

...se garantir une vacance locative minimale

Nous accélérons la (re)location de votre bien en le faisant pré-visiter en ligne dès le premier jour de préavis. Nous vous présentons ainsi rapidement de nombreux dossiers qualifiés.

...joindre leur gestionnaire à des heures décalées

Nos équipes multilingues sont joignables 7j/7, de 8h à 22h. Faites votre choix : Téléphone, WhatsApp, Skype, Messenger, Mail.

Nos frais de gestion locative

Nos services sont deux fois moins chers que la moyenne des administrateurs de biens du 7e arrondissement.

Mise en location

75% d'un mois de loyer TTC

Gestion locative

3,9% TTC

Assurance Loyers Impayés

2,5% TTC

Vous êtes mécontents de votre gestionnaire locatif actuel ?

Estimez vos économies par rapport aux agences immobilières du 7e

Economisez

~660€/an

Entrez votre loyer mensuel

1000 €

Agence

~1440 € par an

960€ Gestion

480€ G.L.I

~780 € par an

480€ Gestion

300€ G.L.I

Nos logements à louer à Paris 7

Notre expertise de la gestion locative à Paris 7

Encadrement des loyers dans le 7e

Loyer de référence à Paris 7

Loyer de référence majoré à Paris 7

Note importante : montants moyens. Pour les montants exacts, se référer à notre estimateur de loyer en ligne.

Rendement locatif à Paris 7

3.3%

En moyenne, un propriétaire dans le 7e met 30.8 années à rembourser son investissement immobilier.

Durée de location moyenne à Paris 7

En moyenne, les habitants du 7e arrondissement restent 7 années dans le même logement.

Nombre moyen de pièces à Paris 7

48% des logements du 7e arrondissement de Paris sont des studios et 2 pièces.

Parts du marché locatif du 7e arrondissement

2.7%

L'an dernier, 4130 logements ont été loués dans le 7e arrondissement de Paris. Cela représentait 2.7% du marché parisien.

Ce que nos clients pensent de notre gestion immobilière

Nicolas F. - Propriétaire

Très bon service de gestion locative, notamment pour un expatrié comme moi. Je peux suivre mes locations et ma gestion à distance via mon espace en ligne. Le must : le suivi des interventions en temps réel et la signature électronique des devis.

SCI WillMathImm – Propriétaire

Les choses se sont passées très rapidement après avoir contractualisé avec Flatlooker : réalisation de la visite virtuelle, mise en ligne de l'annonce et - le plus important - la recherche du locataire. Chose étonnante, Flatlooker s'était avancé sur une mise en location de notre bien dans la quinzaine, ils avaient bien raison ! Je recommande vivement !

Mathisse - Locataire

Venant de province, j’ai pu pré-visiter mon studio en ligne et soumettre mon dossier à distance ! Une fois arrivée à Paris, j’ai également été rassurée par le temps et le sérieux consacrés à mon état des lieux, et par les nombreuses photos qui ont été prises.

A propos du 7e arrondissement de Paris

Démographie

Situé sur la rive gauche de la Seine, c’est début du XIXème que le septième arrondissement est venu en extension de la ville de Paris. En ses qualités de quartier central de la capitale, s’y abrite un monument des plus prestigieux de par le monde : la majestueuse Tour Eiffel, sur-laquelle le Champ de Mars offre une vue imprenable. Des millions de touristes se pressent chaque année pour l’admirer, d’autant que cette portion de le capitale fait partie intégrante des « Beaux Quartiers ». Son domaine s’étend sur 409 hectares, où 57.786 habitants résidaient courant 2011.

Le quartier s’étend de la rue des Saints Pères jusqu’à l’avenue de Suffren et accueille l'hôtel des Invalides, l'Assemblée nati-onale, de nombreuses ambassades. Des musées tels que celui de Rodin, d’Orsay, du quai Branly et Maillol, voisinent avec de multiple enseignes haute couture à la mode parisienne. Réputé comme secteur résidentiel, « l'arrondissement du Palais-Bour-bon » a hébergé nombre d'illustres personnalités. Ses quartiers administratifs sont au nombre de quatre : Saint-Thomas d’Aquin, des Invalides, de l’Ecole militaire et enfin du Gros Caillou (respectivement classés de la 25ème à la 28ème position).

Attractivité et rendement locatif

4 lignes du métro sillonnent le 7ème, les 8, 10, 12 et 13, elles desservent 15 stations sur leur parcours. Quant au RER C, il relie entre-eux le Champ de Mars, la Tour Eiffel, le Pont de l'Alma, les Invalides et le Musée d'Orsay. Un énorme avantage pour les investisseurs, car les actifs du secteur sont en majorité des cadres, aux revenus annuels bruts de 94.570 €. A noter que le prix moyens au m2 atteignait les 12.361 € en octobre 2017, soit une hausse de 0,56% par rapport au mois précédent (pour un Rendement locatif brut de 3,3%).

Pour qui souhaite marcher sur les traces de Serge Gainsbourg, Suzanne Flon et Albert Camus et autres, faire un investissement locatif ne peut que s’avérer rentable. La gestion immobilière étant bien évidemment à placer dans les mains expertes d’un administrateur locatif avisé.

Comme au Monopoly, 4 villages furent échangés pour avoir l’Hôtel de Salm

Frédéric III de Salmkrybourg s’ennuyait dans ses Etats aussi, suivant les plans de Pierre Rousseau, celui-ci fit construire à Paris l’imposant Hôtel de Salm. Cette résidence lui coûta tellement cher que, pour financer l’opération, 4 villages perdus dans les montagnes vosgiennes furent mis aux enchères. Certes ils lui appartenaient mais preuve en est que, en ces temps d’avant la Révolution, la ville de tous les plaisirs attisait déjà bien des convoitises. C’était durant les dernières décennies du XVIIIᵉ siècle, depuis le palais de la Légion d’honneur n’a jamais démérité.